APEC slashes growth forecasts on inflation, Ukraine risks

Le forum intergouvernemental prévoit une croissance de 2,5% en 2022, contre 3,2% en mai.

La Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) a réduit ses prévisions de croissance économique pour la région, citant des risques tels que la flambée de l’inflation, la guerre en Ukraine et les nouvelles mutations du COVID-19.

La région de l’APEC devrait connaître une expansion de 2,5% en 2022 et de 2,6% en 2023, selon les dernières perspectives publiées vendredi par l’Unité de soutien aux politiques de l’APEC.

La prévision marque une forte baisse de 3,2% et 3,4%, respectivement, en mai.

Les perspectives viennent après le Fonds monétaire international et la Banque asiatique de développement le mois dernier ont revu à la baisse leurs prévisions pour la région Asie-Pacifique.

“Les fortes baisses de la croissance économique de la Chine et des États-Unis, ainsi qu’une contraction attendue en Russie, ont pesé sur les perspectives de la région de l’APEC”, a déclaré Rhea C Hernando, chercheuse principale à l’unité de soutien aux politiques de l’APEC.

Le groupe de réflexion politique de l’APEC a déclaré que l’inflation dans la région avait atteint 5,4% au cours de la période janvier-juin – le plus haut depuis le paroxysme de la crise financière mondiale – en raison de la flambée des prix mondiaux de l’alimentation et de l’énergie.

Les gouvernements devraient donner la priorité à la maîtrise de l’inflation pour maintenir le coût de la vie stable et réduire le risque de pauvreté, a déclaré le groupe de réflexion.

“Non seulement l’inflation est élevée, mais elle devient généralisée, ce qui nuit particulièrement aux ménages pauvres et aux petites entreprises”, a déclaré Hernando.

“Nous nous attendons à ce que l’inflation mondiale reste élevée pour le reste de cette année, puis diminue en 2023 avec l’entrée en vigueur d’un resserrement monétaire agressif. L’inflation pourrait revenir aux niveaux d’avant la pandémie d’ici 2024. »

Denis Hew, directeur de l’unité d’appui aux politiques de l’APEC, a déclaré que les économies de la région devraient se concentrer sur l’amélioration de la «durabilité et de l’inclusivité» pour renforcer leur résilience économique à moyen et long terme.

“Cela signifie renforcer la connectivité de la région, protéger l’environnement et atténuer les effets néfastes du changement climatique, lutter contre la fracture numérique avec des règles actualisées ainsi qu’une infrastructure et des compétences numériques améliorées et accroître la participation des femmes à l’économie”, a déclaré Hew.

L’APEC a été créée en 1989 en tant que forum intergouvernemental pour la promotion du libre-échange dans la région Asie-Pacifique. Le forum est composé de 21 économies d’Amérique du Nord, d’Asie et d’Océanie, dont les États-Unis, le Japon, la Corée du Sud, l’Indonésie et l’Australie.

Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.