Burkina Faso army admits to killing civilians in air raid

Le pays d’Afrique de l’Ouest a combattu des groupes rebelles, certains liés à Al-Qaïda et à l’EIIL, ces dernières années.

L’armée du Burkina Faso a déclaré avoir accidentellement tué des civils lors d’une opération militaire dans le sud-est du pays plus tôt cette semaine.

Le pays d’Afrique de l’Ouest lutte contre un soulèvement armé de groupes rebelles, certains liés à al-Qaïda et à l’EIIL (EIIL), qui contrôlent de vastes étendues de territoire à l’intérieur et mènent de fréquentes attaques à travers le Sahel.

“Au cours d’opérations qui ont permis de neutraliser plusieurs dizaines de terroristes, les frappes ont malheureusement fait des victimes collatérales au sein de la population civile”, a indiqué mercredi l’armée dans un communiqué.

Il n’a pas précisé combien de civils ont été tués. Les victimes ont été touchées par des projectiles dans la zone située entre Kompienga et Pognoa, près de la frontière avec le Togo, lundi, a-t-il précisé.

Le Togo, qui a dû faire face au débordement du militantisme du Burkina Faso, accidentellement tué sept enfants lors d’un raid aérien le mois dernier près de la même frontière.

Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.