Photo: What Tunisian protesters want

Des centaines de manifestants se sont rassemblés dans le centre de Tunis pour manifester contre un référendum qui se tiendra lundi sur une nouvelle constitution qu’ils rejettent comme illégale.

Le président Kais Saied a publié le projet de constitution, se donnant beaucoup plus de pouvoirs, réduisant le rôle du parlement et du pouvoir judiciaire et supprimant la plupart des contrôles sur son pouvoir, il y a moins d’un mois.

Le référendum est la dernière étape de ce que ses ennemis appellent une marche vers un gouvernement par un seul homme depuis qu’il s’est opposé au parlement élu il y a un an, remplaçant le gouvernement et décidant de gouverner par décret dans ce que les critiques appellent un coup d’État.

La manifestation de samedi a été organisée par la coalition, qui comprend le groupe d’activistes Citizens Against the Coup et Ennahdha, un parti musulman qui était le plus important du parlement dissous.

La police était présente le long de l’avenue en grand nombre, mais il n’y a pas eu de violence.

Lors d’une manifestation distincte vendredi soir par des groupes de la société civile et des partis politiques plus petits, la police a utilisé des bâtons et du gaz poivré pour disperser les manifestants, arrêtant plusieurs d’entre eux.

Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.