Putin says West cannot isolate Russia or send it back in time

Le dirigeant russe affirme qu’il est impossible de couper Moscou du monde, alors que l’UE affirme que les sanctions contre la Russie fonctionnent.

Le président russe Vladimir Poutine affirme qu’il est impossible de couper la Russie du reste du monde et que les sanctions imposées par les pays occidentaux ne feront pas reculer le développement de la Russie.

Depuis l’envoi de troupes en Ukraine le 24 février, la Russie a été frappée par une déluge de sanctions occidentales visant à l’isoler de l’économie mondiale qui l’ont privé de l’accès à des biens tels que l’électronique commerciale, les semi-conducteurs et les pièces d’avion.

“Non seulement les restrictions, mais la fermeture presque complète de l’accès aux produits de haute technologie étrangers sont délibérément, intentionnellement utilisées contre notre pays”, a déclaré Poutine lundi, lors d’une vidéoconférence avec des personnalités gouvernementales.

« Il est clair qu’il s’agit d’un énorme défi pour notre pays, mais… nous n’allons pas abandonner et rester dans un état de désarroi ou, comme le prédisent certains de nos « sympathisants », revenir en arrière des décennies. Bien sûr que non », a-t-il déclaré.

Poutine a déclaré que la Russie devrait développer sa propre technologie et ses entreprises technologiques nationales.

Le ministre des Finances, Anton Siluanov, a déclaré que le soutien au secteur technologique russe était une priorité, mais que chaque rouble de soutien de l’État devrait être accompagné d’au moins trois roubles d’investissement privé.

Les ministres des affaires étrangères de l’UE ont déclaré lundi que les sanctions imposées à Moscou fonctionnaient, même s’ils menaçaient également l’UE fournitures d’énergie.

La semaine dernière, le Premier ministre nationaliste hongrois Viktor Orban – le dirigeant européen le plus proche du Kremlin et un critique de Bruxelles – a dénoncé cette politique, affirmant que Bruxelles faisait plus de mal à l’Europe que Moscou.

“Certains dirigeants européens ont dit que les sanctions étaient … une erreur”, a déclaré le chef de la politique de l’UE, Joseph Borrell, aux journalistes à son arrivée au siège du bloc lundi pour des pourparlers sur la suppression des lacunes du régime de sanctions et l’augmentation de la pression sur la Russie.

“C’est ce que nous devions faire et nous continuerons à le faire”, a-t-il ajouté.

Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.