Saudi police arrest man who helped Israeli sneak into Mecca

La police régionale de La Mecque a arrêté un ressortissant saoudien anonyme qui a aidé le journaliste israélien à se faufiler à La Mecque.

Un Saoudien qui aurait aidé un journaliste juif israélien à entrer dans la ville sainte de La Mecque a été arrêté, a annoncé la police du royaume, après une réaction violente sur les réseaux sociaux.

Le journaliste Gil Tamary de la Treizième chaîne israélienne a publié sur Twitter une vidéo de lui-même lundi se faufiler à La Mecquela ville la plus sainte de l’islam, au mépris de l’interdiction faite aux non-musulmans.

La police régionale de La Mecque a “référé un citoyen” aux procureurs pour complicité présumée dans “le transfert et la facilitation de l’entrée d’un journaliste (non musulman)”, a déclaré un porte-parole de la police dans des propos rapportés vendredi soir par l’agence de presse officielle saoudienne.

La SPA n’a pas nommé Tamary mais a déclaré qu’il était citoyen américain, ce qui implique qu’il était entré dans le pays en utilisant son passeport américain puisque le royaume n’a aucun lien formel avec Israël.

Son dossier a également été transmis aux procureurs « pour qu’ils engagent les procédures nécessaires à son encontre conformément aux lois appliquées », alors que le ressortissant israélien ne se trouve plus dans le royaume.

Alors que les musulmans de toutes nationalités et origines peuvent entrer à La Mecque, les non-musulmans ne sont pas autorisés car un code de conduite et de comportement très spécifique est exigé de toutes les personnes à l’intérieur de ses frontières, y compris certaines formes de pudeur, de purification rituelle et de prières.

Dans son clip d’environ 10 minutes, Tamary visite le mont Arafat, où les pèlerins musulmans en robe se rassemblent pour prier chaque année pendant le point culminant du pèlerinage du Hajj.

Il précise qu’il sait que ce qu’il fait est interdit, mais dit qu’il voulait mettre en valeur “un endroit qui est si important pour nos frères et sœurs musulmans”.

Tamary a quitté la montagne après avoir déclaré que la police religieuse avait commencé à lui poser des questions pour s’assurer qu’il était musulman.

La réaction du public à la visite de Tamary a été immédiate sur les réseaux sociaux, les musulmans et les Saoudiens exprimant leur colère face à sa tromperie et son mépris apparent pour le caractère sacré du site.

Traduction : S’il est musulman, il est le bienvenu quelle que soit sa nationalité. Mais s’il n’est pas musulman, j’espère qu’il fera l’objet d’une enquête et que ceux qui ont coopéré avec lui sauront comment il est entré dans le Saint Sanctuaire. Ce que Dieu a interdit dans le Saint Coran ne peut être toléré et ignoré.

Traduction : Les médias saoudiens s’obstinent à ignorer ce que nous savons. Je sais que c’est un journaliste israélien avec un passeport américain, et vous le savez tous, et le [Saudi] le gouvernement lui-même le sait et lui a accordé une autorisation spéciale pour travailler comme reporter pour une société de médias israélienne. Le journaliste lui-même dans la vidéo se vantait d’avoir été le premier Israélien à entrer à La Mecque.

L’incident survient alors que les relations saoudo-israéliennes se développent tranquillement au milieu des préoccupations partagées concernant l’Iran. Publiquement, le royaume insiste sur le fait que sa politique est que des liens complets ne peuvent se produire que lorsque l’État et les droits palestiniens sont garantis.

Le journaliste et Channel 13 ont répondu sur Twitter après la diffusion du reportage. La chaîne d’information, en hébreu et en arabe, a déclaré que le reportage de Tamary était motivé par la “curiosité journalistique” et le désir de témoigner et de voir les choses de première main.

La police a appelé les visiteurs à respecter les lois saoudiennes, en particulier en ce qui concerne la Mecque et les sites les plus sacrés de l’islam dans le royaume.

Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.