AU has a responsibility to help protect Tunisia’s democracy

Le 25 juillet, exactement un an après que le président franc-tireur de la Tunisie, Kais Saied, a limogé le Premier ministre, dissous le parlement, suspendu la très célèbre constitution de 2014 et commencé à gouverner par décret, les Tunisiens voté pour approuver un projet de constitution proposé par lui que les critiques préviennent sera aider …

AU has a responsibility to help protect Tunisia’s democracy Read More »