Tunisia: The referendum and the ramifications for the media

De: Le poste d’écoute

Les Tunisiens ont été parmi les plus libres d’exprimer leur désaccord dans le monde arabe, mais un changement constitutionnel menace cette liberté. De plus, la LGBTQphobie dans les médias du Ghana.

Alors que la Tunisie se prépare à voter sur une nouvelle constitution controversée, la prise de pouvoir continue du président Kais Saied risque de renverser les libertés des médias durement acquises dans le pays.

Contributeurs:
Thameur Mekki – Rédacteur en chef, Nawaat
Monia Ben Hamadi – Consultante média
Monica Marks – Professeur de politique au Moyen-Orient, NYU Abu Dhabi

Sur notre radar :

En Iran, trois réalisateurs de films acclamés sont arrêtés pour des déclarations faites sur les réseaux sociaux en faveur de manifestations anti-gouvernementales. Meenakshi Ravi explique pourquoi l’Iran s’en prend aux artistes au franc-parler.

La phobie LGBTQ du Ghana et les médias :

Les médias ghanéens applaudissent les propositions de lois anti-LGBTQ+, même si elles menacent la liberté de la presse.

Contributeurs :
Sam Nartey George – Député
Ebenezer Peegah – Fondateur, Rightify Ghana
Kapya Kaoma – prêtre anglican

Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.